Quand on attend un enfant, on se fait vite des idées sur qui il pourra être, son caractère, sa couleur de cheveux ou d’yeux… Et on essaie d’imaginer comment sera notre vie avec cette petite personne en plus dans notre quotidien.

*photo par mon amie Elisa Baron, photographe

Au début de ma grossesse, Ezekiel avait à peine 20 mois. Il était vif (depuis le début mon petit coquin, petit dormeur), déjà bavard et débrouillard !! Il marchait depuis ses 11 mois 1/2 et était en train de devenir continent* en journée (ça, ça a vraiment été top !!!).

*je n’aime pas utiliser l’expression « devenir propre » car nos enfants ne sont pas « sales » avant cette étape. La continence est une acquisition qu’il font seuls si on les laisse avancer à leur rythme et qu’on reste bien à leur écoute. Ce sera sans doute l’objet d’un prochain article !!

J’étais contente, nos enfants auront 29 mois d’écart, je trouve ça bien. Ni trop rapprochés pour que le premier soit encore hyper dépendant, ni trop éloignés pour qu’ils puissent avoir dès leur plus jeune âge des intérêts en commun !!

On se prépare psychologiquement à vivre une période de transition de la vie à 3 à la vie à 4. On se prépare à ce qu’Ezekiel passe par une phase de jalousie pendant un certain temps. On se prépare à dormir encore moins. Ezekiel à ce moment là ne fait encore pas de nuits complètes et se réveille environ 1 à 3 fois par nuit et tête à chaque fois pour se rendormir (assez rapidement en 5 à 10min maxi, ce qui fait que je le vis plutôt bien !!)

On se prépare à beaucoup de choses. On imagine beaucoup de choses.

Et au moment de la naissance, finalement, on vit un véritable TSUNAMI !!! N’ayons pas peur du mot !! Avoir un deuxième enfant, on a trouvé ça (et on trouve encore ça) beaucoup beaucoup plus dur que d’avoir le premier ! Et pourtant le premier nous fait passer du statut de « couple » à celui de « famille ». Oui, MAIS… on a 2 paires de bras pour un seul bébé !! Avec un deuxième enfant, on se retrouve souvent avec deux enfants en forte demande AU MÊME MOMENT et toujours que 2 paires de bras !!! Et bien entendu, ils veulent les mêmes bras en même temps !!! Lorsqu’Ezekiel était petit et qu’il avait besoin de l’un de nous, l’autre pouvait faire des tâches ménagères, de la cuisine, prendre une douche ou faire son loisir !! Avec l’arrivée du deuxième enfant, l’un de nous s’occupe d’Ezekiel et l’autre d’Azilis. Mais les tâches ménagères, prendre soin de soi, se reposer… et bien tout ça passe après… Et franchement, ça a été très très dur à appréhender les premiers temps !! On se rend compte de toute la disponibilité dont on doit faire preuve pour répondre aux besoins et aux attentes de nos enfants. Et nous avons envie de répondre à leurs besoins, car on estime cela normal et nécessaire. Et c’est là, où il faut aussi apprendre à se ré-organiser pour combler aussi nos besoins personnels, nous les parents. Car on ne peut pas donner à nos enfants ce que nous n’avons plus nous-mêmes en stock !!! Réussir à se ressourcer, à préparer des repas, du linge ou faire un brin de ménage (et, nous sommes loin d’être maniaques, mais on aime vivre dans un espace propre), c’est compliqué et ça demande souvent de changer notre vision des choses et notre manière de faire !!!

Azilis a désormais 5 mois 1/2, Ezekiel a fait sa rentrée à l’école en Petite Section de Maternelle en septembre, et on tâtonne encore pour trouver notre équilibre !! En fait, je crois qu’en tant que famille, on est toujours dans la recherche d’un nouvel équilibre, qu’on entre assez régulièrement dans de nouvelles phases qui nous obligent à nous adapter à nouveau !! L’école, le bébé qui grandit et se met à bouger, nos envies personnelles et professionnelles, la saison, etc etc

Notre plus gros défi à l’heure actuelle, et je pense que j’en parlerai aussi dans d’autres articles liés à nos envies d’éducation, c’est de lâcher prise sur des détails, de déconstruire l’éducation qu’on a reçu pour ré-inventer la nôtre afin que nous soyons en harmonie avec nos idées profondes.. Bref, le chemin est long, semé d’embûches !! Mais je suis certaine que ça en vaut la peine.

Comme je le dis souvent, le métier de parents est le plus beau mais aussi le plus difficile qui nous soit donné de faire !!!

N’hésitez pas à venir partager avec moi vos ressentis, votre vécu sur ce sujet, je serai ravie d’échanger avec vous !!

A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *