Ezekiel a tété pour la dernière fois le vendredi 7 décembre 2018, la veille de son anniversaire, la veille de ses 3 ans.

Je reviendrai dans un prochain article sur toute notre histoire d’allaitement donc aujourd’hui je vais juste faire un bilan 1 mois après l’arrêt de son allaitement.

C’est une décision de ma part. Je commençais à me lasser de notre allaitement. J’avais envie de passer à autre chose dans notre relation à tous les deux. Même si nous n’avions plus qu’une seule tétée par jour…

Afin de le préparer à ce nouveau changement, je l’ai bien sûr accompagné en douceur. Je lui disais régulièrement depuis un moment que je comptais qu’on arrête les tétées, que je voulais d’autres choses. Que j’avais besoin que ça s’arrête, mais que je lui laissais le temps de se faire à l’idée et que j’attendrais qu’il soit prêt. Mais je lui disais de temps en temps que j’aimerais bien qu’aux alentours de ses 3 ans, ça soit terminé. Je l’ai assuré de mon amour tout entier. Je lui ai rappelé qu’il a énormément tété depuis sa naissance et que sa sœur tête encore beaucoup car elle est un bébé et qu’elle tétera de moins en moins en grandissant.

J’avoue que ce vendredi 7 décembre, cette dernière tétée, je l’ai savourée, j’ai observé mon garçon, devenu déjà si grand mais encore si petit. Je me suis mise en pause totale pendant ces quelques minutes de fusion tous les deux. J’ai juste pris cette petite photo d’une qualité très moyenne pour me souvenir !!!

Afin de faire une transition, je lui ai donc proposé dès ce soir là, une nouvelle « étape » dans notre rituel du soir afin de remplacer la tétée qu’il n’aurait plus dès le lendemain : faire une énorme séance de câlins et ajouter une session de « 3 kifs par jour » en disant chacun notre tour 3 choses qu’on a aimé dans notre journée.

Le 8 décembre, le soir, je lui ai juste annoncé comme chaque soir qu’on entrait dans notre rituel qui le mène au coucher : « Ezekiel, maintenant on met le pyjama, on lit le livre, on fait de gros câlins, on dit ce qu’on aime, on met la couche et on va au lit ». Il m’a demandé s’il allait téter, je lui ai redis que non, c’était terminé et il n’a pas rechigné.

Alors bien sûr, il a réclamé quelques fois dans les jours suivants à téter. Les soirs où la fatigue était déjà un peu plus avancée, il n’était pas très content de ne plus pouvoir téter. Une nuit où un réveil a été particulièrement difficile (cauchemar ?) il a demandé ; alors qu’il ne tétait déjà plus la nuit depuis octobre 2017, soit plus d’un an. Et il a aussi demandé une fois lors d’un énorme chagrin, le premier après l’arrêt. Depuis, lors de gros chagrin, il n’y pense même plus, il veut les bras et/ou ses doudous (qu’il ne réclamait par contre pas auparavant !!)

Aujourd’hui, plus d’un mois après cet arrêt total de l’allaitement :

  • nous ne faisons plus les « 3 kifs par jour » dans notre rituel du soir, mais ça nous arrive de le faire à d’autres moments…
  • il ne veut QUE moi pour l’endormir le soir, alors que François pouvait le coucher de temps en temps auparavant quand on le prévenait à l’avance ou quand sa sœur avait vraiment du mal à rester calme avec papa pendant ce temps là
  • il a un besoin presque « viscéral » de mettre sa main dans mon décolleté quand je le prends dans les bras, ou bien quand je suis allongée à côté de lui pour qu’il s’endorme (je vous reparlerai de son sommeil dans quelques temps…)
  • il a eu une période de colères beaucoup plus intenses, et notamment avec moi, il tape
  • il a aussi une jalousie plus forte envers sa sœur, alors qu’il peut se montrer adorable et très protecteur avec elle et l’inonder de bisous et de « je t’aime » !!

Je vois bien que quelque chose lui manque vraiment dans sa relation à moi. L’allaitement créé vraiment un lien spécial, inexplicable, impalpable, mais qui est bien là et qui est fort. Alors certes, on remplace autant qu’on peut, on vit des moments de qualité, mais ce n’est pas simple pour un petit garçon de 3 ans de vivre ce changement important ! Il s’habitue petit à petit, mais il faut lui laisser le temps !

Et je sais que tous ses comportements sont aussi des comportements normaux à son âge. Son cerveau étant en pleine construction, il apprend, toujours ! Et parfois, en passant par des phases compliquées, mais qui ne sont que des phases, et qui passent !! Je pense juste que l’arrêt de cet allaitement, qui plus est de ma volonté à moi et pas de la sienne, accentue l’intensité de ces comportements ! Alors on l’accompagne du mieux qu’on peut, parfois on y arrive et d’autres pas ! Mais on sait qu’on fait tout notre possible pour que ça se passe en douceur !

Merci de m’avoir lue jusqu’ici, je reviendrai peut-être dans quelques mois refaire un petit point et voir quels sont les nouveaux changements !

N’hésitez pas à venir partager avec moi vos histoires d’allaitement, ou bien vos réflexions sur le sujet (que vous ayez allaité ou pas d’ailleurs !).

A très vite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *